Partagez cet article sur :
Uchronic : entre la canette et le vin, c’est le déclic

Nous sommes en 2020. Le confinement est au cœur de la vie quotidienne. La mode du take away - repas pris à emporter ou en livraison - s’envole dans un essor considérable : plats asiatiques, indiens, italiens, brasserie chic ou classique… Avec eux, les boissons proposées sont souvent des sodas. Et ainsi naquit, dans la région de Montpellier, l’histoire de Uchronic…

Table des matières

  1. La canette et le vin : retour vers le passé
  2. L'uchronie du sort : une start-up réinvente la tradition
  3. Secrets de fabrication et de mise en boîte
  4. Dans le vif du sujet : boire du vin en canette
  5. Le futur d'Uchronic
  6. Sources et remerciements

La canette et le vin : retour vers le passé 

En 1935 aux Etats-Unis surgit la brillante idée d’utiliser une boîte en fer blanc pour conditionner la bière. Son nom : la “Tin can”.
Elle traverse l’Atlantique et, dès 1937 en France, certaines boissons pouvaient être conditionnées dans ces récipients métalliques, à l’époque sans anneau d’ouverture.
Cinquante ans après, les boissons américaines arrivent avec force et fracas dans l’hexagone ; c’est à ce moment que notre boîte est rebaptisée “canette”

Entre bière et soda, rien ne prédestinait la canette à accueillir un jour du vin…
Et pourtant, en Australie dans les années 1990, une méthode certifiée permet d’en optimiser le conditionnement. Dès lors, dans ce même pays, la consommation du vin en canette, en grande majorité de basse qualité ou mousseux, devient vite populaire.

Une entreprise française, Cacolac, rachète la technologie australienne Winsafe et devient en 2011 la seconde entreprise européenne à bénéficier de cette licence.
Le côté amusant de la chose est que Cacolac est basée à Bordeaux, et plus précisément à Pessac. La canette de vin a, quelque part, ses racines ici au cœur des crus les plus prestigieux du monde.

L’uchronie du sort : une start-up réinvente la tradition

Uchronie (nf) : Récit basé sur la réécriture de l'histoire et qui permet d'imaginer le monde si un événement passé avait eu une autre issue.

Uchronic : l'équipeQuand on est habitué, comme Benjamin Furlan, à découvrir des vins de tous horizons grâce à des racines familiales virevoltantes entre sommellerie, viticulture et restauration le fait de se trouver face au soda livrés avec son déjeuner est quelque peu frustrant.

Alors que faire ? Ouvrir une bouteille sachant que l’on souhaite juste un ou deux verres de vin ? Se dire que le précieux nectar va évoluer de jour en jour parfois en mieux, mais pas toujours. Et puis, on aimerait un vin différent pour accorder au mieux chaque style de repas.

De là est venue l'idée de proposer l’équivalent de deux verres du vin s’accordant le mieux à la gastronomie urbaine ou contemporaine, à boire seul ou à partager « sans prise de tête ».

« Mettre du vin dans des canettes, c’est être dans le futur »
Benjamin Furlan

La région de Montpellier, où siègent les bureaux d'Uchronic, est au centre de l'appellation IGP Pays d’Oc dont l’aire géographique embrasse quatre départements et 200 km de côtes méditerranéennes.
La particularité des vins Pays d’Oc IGP est de proposer une gamme de vins aux profils organoleptiques très larges, grâce à une palette de 58 cépages qui servent à la production des trois couleurs : 54% en rouge, 25% en blanc et 21% en rosé.

Le souhait de Uchronic était de proposer des accords mets vins alternatifs, atypiques et surtout en mono cépage. Quoi de plus normal que de se tourner vers l’IGP Pays d’oc ?

Secrets de fabrication et de mise en boîte

La première étape a été de sélectionner les cépages pouvant s’accorder avec le plus grand nombre de plats. Ensuite est venue la tâche de choisir les producteurs, en majorité du Gard et de l'Hérault, et plus particulièrement ceux avec les parcelles certifiées bio. C’est à ce moment que le vin peut être mis en canette.

Uchronic : choix visuels"Une canette est comme la cuve en inox dans laquelle est conservé le vin dans le chai” confie Benjamin Furlan. Ce contenant est inerte, il ne donne pas de goût au vin.

La touche secrète du chef arrive juste avant la fermeture de la canette : une petite goutte d’azote liquide (-196°C) est rajoutée. Son but ? Mélangée au vin, elle se réchauffe rapidement, devient gazeuse et augmente la pression à l'intérieur du contenant, le rendant rigide. De plus, ce gaz inerte garantira une meilleure conservation du vin en préservant ses arômes variétaux et sa fraîcheur.

Dans le vif du sujet : boire du vin en canette

Premier contact
Avec des couleurs pleines de pep’s, une typographie retro-future ainsi que les dessins de l'illustratrice Ju-de-Bug, les canettes Uchronic attirent agréablement l'œil. Leur touche néo-années-60 rappelle qu’avec le vin en canette on oscille entre traditionnel et contemporain.

Contacts pavloviens
Après une découverte visuelle réussie suit le déclic de l’ouverture de la canette puis le glouglou du vin qu’on sert dans le verre…  (il est préconisé de ne pas boire directement à la canette).
Un réflexe conditionnel opère et, pendant une seconde, la troublante impression de se servir un soda se manifeste rendant l’expérience inattendue.

Uchronic : grenache et sauvignoneLe grenache rosé et le sauvignon dégustés présentent des robes brillantes aux couleurs et reflets alléchants : pamplemousse pour le rosé ; citron moyen pour le blanc.

Les nez sont frais et révèlent une dominante d’agrumes, avec des notes herbacées pour le sauvignon.
Les palais sont, pour l’un et l 'autre, agréables, des sensations tactiles fraîches ; presque perlantes durant les premières secondes pour le sauvignon.
Aucun arôme déplaisant n’est au rendez-vous (type fer ou pièce de monnaie)

Expérience faite. Le vin en canette tel qu’Uchronic le propose en tout cas, est un contenant qui a toute sa place. Non pas pour être conservé comme les bouteilles, mais envisagé pour moult occasions, que ce soient les repas sur le pouce, pique-nique, convivialité …

Que dire aux sceptiques ?
De goûter par exemple ? :) De “valider l’expérience” ? La canette conserve les arômes, le profil des vins ; elle ne l’altère pas ; elle est pratique et n’est pas là pour concurrencer la bouteille. Il s’agit plutôt d’une possibilité qui va se superposer au marché traditionnel.

Le futur d’Uchronic

Les canettes Uchronic sont présentes dans plus de 200 enseignes, la plupart en France, mais aussi en Europe frontalière.
Outre de multiplier les partenariats avec des restaurateurs-producteurs, le futur se tournera vers la vente aux particuliers avec un pack dégustation. 8 cépages sont d’ores et déjà disponibles : le chardonnay est un best seller, le pinot noir qui a déjà beaucoup de succès à l'étranger mais des petits nouveaux sont attendus : le gamay rouge et le cinsault rosé

Mais ceci pourrait bien être une nouvelle uchronie.

Remerciements, sources, ressources

Visuel principal de l'article publié avec l'aimable autorisation du Studio Blackthorns www.instagram.com/studioblackthorns

www.businessfrance.fr
www.myuchronic.com/
www.wikipedia.fr/
www.vitisphere.com
www.paysdoc-wines.com
www.info.agriculture.gouv.fr
www.chateau-sainte-croix.com

Partagez cet article sur :